Partager Partager Imprimer la page.  
Ministère

Accueil > Ministère > Grands dossiers > Prix Robert-Bourassa en langue française

Bandeau du Prix Robert-Bourassa

La période de mise en candidature du prix Robert-Bourassa est terminée pour 2016. 
Le prix a été remis pour la première fois le 10 juin 2016 à l’école secondaire Sieur-de-Coulonge de la commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais. Lire l'actualité pour en savoir plus.

Le 31 juillet 1974, le gouvernement du Québec, dirigé par Robert Bourassa, proclamait le français langue officielle. Ce geste posait les bases d’une politique linguistique québécoise faisant du français la langue commune de toutes les Québécoises et de tous les Québécois.

Quarante ans plus tard, la création du prix Robert-Bourassa vient souligner ce moment historique et honorer la mémoire de ce premier ministre du Québec.

Ce nouveau prix est le fruit d’une étroite collaboration entre le ministère de la Culture et des Communications (MCC), le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) et le Secrétariat à la politique linguistique.

Nature des projets

Le prix Robert-Bourassa du MCC sera remis dans le cadre des Prix de reconnaissance en lecture du MEES. Il récompensera des projets originaux, novateurs et rassembleurs qui :

  • combinent la langue et le milieu scolaire;
  • font rayonner la langue française;
  • résultent d’échanges et de partenariats entre des ressources du milieu scolaire et extérieures au milieu scolaire;
  • font la promotion :
  1. de la vitalité et de la richesse du français, langue commune au Québec;
  2. de la fierté de parler français au Québec;
  3. de l’importance de maîtriser une langue parlée et écrite.

Critères de sélection

Un jury constitué de représentants d’associations et d’organismes voués à la promotion de la langue française analysera et évaluera les projets, puis attribuera les prix en fonction des critères suivants :

  • originalité et créativité;
  • qualité et pertinence du projet;
  • participation des élèves;
  • retombées;
  • qualité de la langue française.

Qui peut participer?

  • Le personnel des commissions scolaires.
  • Le personnel des établissements d’enseignement primaire et secondaire des secteurs public et privé ainsi que celui des centres de formation professionnelle et des centres de formation générale d’éducation des adultes.
  • Le personnel des établissements d’enseignement francophones et anglophones.
  • Les regroupements d’élèves qui fréquentent les établissements d’enseignement des catégories mentionnées ci-dessus.

Haut de page