Partager Partager Imprimer la page.  

Vue d'ensemble

Au Québec, le français est la langue officielle, celle de la vie publique, de la justice, de l’administration publique, de l’enseignement, du travail, des affaires, du commerce et de la culture. Selon les données du dernier recensement canadien de 2011, le Québec compte un peu moins de 8 millions d’habitants, dont 78,9 % sont francophones, 8,3 % anglophones et 12,8 % allophones.

L’utilisation de la langue française est régie par une politique linguistique, dont la pièce maîtresse est la Charte de la langue française, aussi communément appelée loi 101. Elle est complétée par une douzaine de règlements et par une politique gouvernementale qui encadre l'emploi et la qualité de la langue française dans l'Administration.

La Charte de la langue française a été adoptée le 26 août 1977 à l’Assemblée nationale du Québec et a permis de nombreux progrès. Parmi ceux-ci notons ceux par rapport à la langue d’affichage public et commercial, les inégalités socioéconomiques entre francophones et anglophones, la langue d’enseignement, la langue de service, etc.

Toutefois, malgré ces avancées, des progrès importants doivent encore être réalisés pour que le français demeure la langue normale et habituelle des communications publiques au Québec. En effet, la proportion de personnes dont le français est la langue maternelle ou la langue d’usage continue de diminuer au Québec, particulièrement dans la région métropolitaine de recensement de Montréal et dans l’île de Montréal. De plus, on remarque un recul du français comme langue du travail. C'est pourquoi la politique linguistique québécoise garde toute sa pertinence.

En savoir plus

Haut de page